Léa Croison

Artiste

Sculptures

Un rêve, paysage montagneux utopique, qui sous-entend une non-ingérence de l’homme dans ce lieu.

 

Les couleurs, noir et blanc, font allusion aux dessins effectués en amont (au souvenir de moi dessinant et à mon ressenti à ce moment-là), mais font également écho à la technique de la gravure en taille douce, et font aussi référence aux images du passé, telles les photographies.

C’est aussi cette allusion aux souvenirs qui a motivé la fragmentation de l’image, imitant en cela la mémoire parcellaire d’un paysage, qui s’effacerait peu à peu, et dont il ne subsiste que des bribes de plus en plus difficiles à saisir, à se remémorer, des images fragmentaires.